Comment limiter ses déchets en vacances ?

Une grande partie des déchets toxiques que nous produisons pendant les vacances cautionnent des nuisances sur l’univers dans lequel nous nous situons.

Dans la mer, c’est une des principales causes de la mort de plusieurs tonnes de poissons retrouvés chaque année en tri des déchets, et ce, après le raz-de-marée. Ce n’est là qu’un exemple parmi tant d’autres. En tout, il prime de réduire toute cette pollution. Cela commence par la mobilisation de chacun d’entre nous. Voici quelques conseils qui vous aideront à protéger l’environnement des biodéchets durant votre voyage.

Limitez les eaux en bouteille

Qui d’entre nous ont pensé aux conséquences de nos actes lorsque nous séjournons dans les îles balnéaires de la Réunion ou des Caraïbes ? Pour préserver notre santé, nous avons tendance à privilégier les eaux plates ou gazeuses emballées dans des bouteilles. D’ailleurs, les médecins nous les prescrivent en vue de lutter contre les contaminations bactériennes. Mais un détail nous échappe. La plupart des boissons (jus d’orange en boîte, bières, …) que nous retrouvons dans les rayons d’une grande surface utilisent des bouteilles en plastique, donc non biodégradables.

Si chaque consommateur s’apprête au même geste, imaginez lors de la collecte des déchets ménagers. Certes, après le ramassage des ordures municipaux, recycler, cela gagne du terrain sur le plan local (en France), mais ces entreprises de traitement de déchets recyclables ne peuvent couvrir les quatre coins du monde où les cas sont de plus en plus alarmants. Ainsi, dans la mesure du possible, prenez de l’eau du robinet. Si vous avez des doutes sur la propreté de celle-ci, achetez un filtre à eau potable. Vous pourrez, en outre, vous abreuver directement à une source du village ou de l’agglo dans lequel vous séjournez. Cela vous fera des dépenses en moins et une réduction des déchets en plus.

Ne gaspillez pas la nourriture

Cette tendance est aujourd’hui adoptée par plusieurs restaurateurs français et américains adeptes de biogaz et des huiles alimentaires. Le principe veut à ce que chaque client commande uniquement la quantité de repas qu’il lui est possible de terminer. Cela permet d’adhérer à la cause de non gaspillage de nourriture qui est tout à fait naturel, vu que des millions d’enfants meurent chaque jour en ne trouvant pas leur pain quotidien. C’est pourquoi, vous devez privilégier les rations comme à la maison, et ce, même si en voyage, le but est de profiter des contentements offerts par la vie. Au resto, si vous n’arrivez pas à finir votre plat de saumon 30 euros, demandez un récipient pour ramener les restes chez vous. Vous prendrez un malin plaisir de les déguster lors d’une soirée cinéma entre amis ou en famille.

Sortez votre sac en tissu

En déco de maison, tout comme en protection des végétaux, l’heure est au grand retour des éléments vintages. Avant de partir où que ce soit, faites un tour dans votre grenier. Trouvez votre vieux sac en tissu et emmenez-le pour votre projet d’aventure. Tout comme la boîte en carton, cela fera un excellent assortiment à votre valise cuir. L’avantage de la besace en toile, c’est sa légèreté. Vous n’aurez alors pas à débourser pour d’éventuels emballages ou sacs plastique.

Optez pour une destination écologique

Si nous avons la mauvaise manie de jeter nos déchets partout, nous serons toujours tentés de le faire si la population ou les villageois font de même sur le trottoir. Ainsi, prenez de temps de bien choisir votre destination touristique. Idem pour le choix d’hébergements. Entre gîtes, chalets et bungalows, toute une liste de choix vous est donnée. Choisissez en tenant compte de la valorisation que l’hôte accorde à l’environnement tant marin que terrestre. Renseignez-vous au préalable. En séjournant dans un hôtel à zéro énergie gaspillée, vous passerez des vacances agréables, inédites, instructives, et surtout, avec prévention des déchets dangereux produits.

Written By
More from Patrick

Comment référencer efficacement un gîte ou une chambre d’hôtes ?

Les voyageurs préfèrent désormais choisir leur prochaine destination de vacances, réserver leur...
Read More